Alors que les premières prévisions n’incitaient vraiment pas à l’optimisme après sa terrible fracture du tibia gauche survenue dimanche, Demba Ba a assuré que sa carrière n’est pas terminée. Déjà victime d’une blessure de ce genre par le passé, l’attaquant du Shanghai Shenhua espère être de retour dès la saison prochaine.


Victime d’une impressionnante fracture du tibia gauche dimanche lors du match contre le Shanghai SIPG (2-1), l’attaquant du Shanghai Shenhua, Demba Ba, avait suscité une vague d’inquiétudes, son entraîneur, Gregorio Manzano, redoutant notamment que le joueur de 31 ans doive tirer un trait sur sa carrière. Un scénario que le Sénégalais a exclu ce mardi.

« Je n’arrête pas ma carrière, c’est une certitude. (…) Il (l’entraîneur, ndlr) a parlé sous l’effet de la passion et de l’émotion. C’était une soirée difficile. C’est une très grosse blessure. C’est quelque chose que j’ai déjà connu une fois. On sait comment le surmonter« , a assuré l’ancien joueur de Chelsea depuis son lit d’hôpital sur les ondes de RMC, avant de revenir sur l’intervention chirurgicale effectuée.

Retour espéré en mars 2017

« L’opération n’a pas été réalisée dans sa totalité. Je leur ai demandé d’attendre. Je voulais avoir la possibilité d’aller la faire en Europe. Quand j’ai appris que ce n’était pas possible, je me aussi arrangé avec le docteur ici qui est espagnol. Il m’a fait venir un Français, qui arrive de Montpellier. Il doit arriver d’ici peu. C’est lui qui m’opérera« , a annoncé le natif de Sèvres, qui espère être remis sur pied pour le coup d’envoi de la prochaine édition du championnat chinois en mars 2017.

Alors que la radio de son tibia laissait craindre le pire, Ba se montre donc résolument optimisme. « Ça m’était arrivé en début de carrière. Les conditions sont bien meilleures aujourd’hui. Je pense à un retour encore plus rapide« , a ainsi lancé l’ancien joueur de Chelsea qui précise que sa rééducation pourrait avoir lieu sur deux sites. « Je ne resterai pas forcément au même endroit. Je suis en train de penser au Qatar et pourquoi ne pas aussi rentrer en France. Il y a Clairefontaine, Capbreton« , a-t-il énuméré. Avec les nombreuses marques de soutien qu’il a reçues et qui « donnent de la force« , l’actuel meilleur buteur du championnat chinois (14 réalisations) espère bien revenir plus fort !