Fers de lance de l’attaque sochalienne, Modibo Maïga et Brown Ideye réalisent un excellent début de saison. Le Malien et le Nigérian affichent une complémentarité réelle qui régale le stade Auguste Bonal. A 22 et 23 ans, les deux buteurs comptent pour la moitié des buts de Sochaux en Ligue 1 cette saison.


A eux deux, ils représentent 50% des buts du FC Sochaux. Modibo Maïga (quatorze matches, six buts) et Brown Ideye (treize matches, cinq buts) font danser les Doubistes, deuxième meilleur attaque de la Ligue 1.

La complémentarité entre le Malien et le Nigérian, tous les deux débarqués dans le courant de l’année 2010, est évidente. « Modibo est un grand joueur et je suis content pour lui qu’il se soit adapté rapidement au jeu sochalien. Nous faisons tout pour donner le maximum pour le club. Celui-ci nous a accordé sa confiance et nous devons prouver lors de chaque match que nous sommes les meilleurs dans ce rôle d’attaquant. Il y a beaucoup d’attaquants dans l’effectif, donc il faut être au top, raconte Ideye sur le site du club. Je sais maintenant comment Modibo joue, ce dont il est capable. Je connais ses point forts et ses faiblesses comme lui les miennes. Nous nous parlons beaucoup dans le vestiaire, avant et après les matches ou les entraînements. Tout le monde au FCSM sait que nous pouvons faire la différence. Nous devons maintenant continuer. »

50% des buts du club

Si, aujourd’hui, les deux hommes font des malheurs ont défense du championnat de France, c’est l’aboutissement d’un parcours atypique. Et parfois même difficile, notamment dans le cas de Maïga, passé par le Maroc et le Raja Casablanca avant de rejoindre la France. « C’est très compliqué de quitter sa famille. En Afrique, tout est très convivial. Ici en France, c’est un peu plus « chacun pour soi » et c’est un changement très difficile à vivre », assure l’ancien buteur du Stade Malien. La trajectoire de Brown a elle suivi l’axe Nigeria-Suisse avant de se poser dans le Doubs. « Lors de ma première demi-saison, j’ai fait de mon mieux afin de m’adapter au plus vite à la Ligue 1. Maintenant, je peux dire que je suis bien intégré. Je me sens bien, je marque des buts et c’est le plus important pour un attaquant », raconte le Super Eagles.

L’attaque sochalienne carbure à plein régime. Brown Ideye et Modibo Maïga, en quelques mois seulement, ont en effet réussi à redonner au compartiment offensif sochalien un visage séduisant et, surtout, efficace. Leur complémentarité, en tout cas, n’est déjà plus à prouver. « On arrive à se retrouver facilement sur le terrain l’un ou l’autre, et chacun marque à son tour. Ça tourne bien », se félicite Maïga, dont les deux passes décisives ont été adressées à Ideye. L’ancien Manceau assure pourtant ne pas s’être fixé d’objectif. « On n’a pas fait de pari pour savoir qui allait finir le championnat avec le plus grand nombre de buts, martèle-t-il fermement. On essaie de jouer pour l’équipe, nous n’avons pas d’objectif personnel. Nous, on est devant, mais il y en a d’autres derrière, il faut penser à l’équipe avant tout. » Lucide, le Malien sait également que le tandem de choc est encore perfectible. « On arrive à se procurer beaucoup d’occasions grâce à notre jeu. Mais on doit faire preuve de plus de lucidité devant le but », reconnaît-il. La preuve que la paire Ideye-Maïga, aux statistiques étrangement similaires, a encore de l’appétit. Une sacrée faim de buts.