Un hommage national sera rendu vendredi à Lomé aux victimes du mitraillage du bus de la sélection du Togo, en marge de la CAN 2010. L’attaque du véhicule par des rebelles indépendantistes de l’enclave de Cabinda avait coûté la vie à deux membres de l’encadrement, le chargé de communication Stanislas Ocloo et l’entraîneur adjoint Abalo Amélété. Le président Faure Gnassingbé, son Premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo, ainsi que plusieurs hauts personnages de l’Etat togolais assisteront à cette cérémonie au Palais des congrès de Lomé. Trois jours de deuil ont été observés en début de semaine pour saluer la mémoire de ces victimes et les Eperviers ont été rappelés au pays.