Le Comité intérimaire de la Fédération togolaise de football (FTF) a suspendu, dimanche, l’ancien entraîneur des Eperviers, Tchanilé Bana, de toute activité sportive pendant trois ans. Il avait aligné une fausse équipe nationale pour jouer un match amical contre la sélection du Bahreïn au début du mois. Récidiviste, l’entraîneur avait déjà été sanctionné pour ses activités illicites.


Tchanilé Bana sanctionné par une suspension de trois ans d’inactivité dans le domaine du sport. C’est la décision qui vient d’être annoncé par le Comité intérimaire de la Fédération togolaise de football (FTF) ce dimanche 19 septembre envers l’ex-entraineur des Eperviers. En effet, le 7 septembre, l’homme avait aligné une fausse équipe nationale pour jouer un match amical contre la sélection du Bahreïn, à Manama. Une rencontre remportée par les Asiatiques par le score de 3 buts à 0.

Mais, surprise ! Aucun joueur aligné sur la pelouse n’appartenait à la sélection togolaise de football. La feuille de match présentait à la place des inconnus. La véritable sélection togolaise n’a jamais effectué le déplacement pour ce match. Cette rencontre avait été mise sur pied pour préparer le championnat d’Asie qui débutera dans quatre jours, le 24 septembre. Au sujet de cette fausse équipe, un officiel bahreïni a déclaré que « le très mauvais jeu des Togolais nous a surpris mais de là à penser que nous avions affaire à une fausse équipe… » Les autorités bahreïnies avaient alors pensé avoir à faire à une équipe réserve.

La fois de trop

« Selon les investigations faites, il s’est avéré que l’organisation, la préparation et le suivi du match ont été planifiés par Bana Tchanilé », souligne un Comité intérimaire de la FTF. « Cette nouvelle initiative de M. Tchanilé a été prise sans l’accord, ni l’adhésion du comité intérimaire », précise le texte, signée de son président le Général Séyi Mémène. Il semblerait que la somme touchée pour l’organisation de ce match, 200 000 dollars, soit à l’origine de la motivation des protagonistes de cette rencontre. Il est vrai que l’ex-entraîneur Tchanilé Bana n’en est pas à son premier coup d’essai.

Le mois dernier, l’entraîneur avait déjà écopé de deux ans de suspension pour avoir fait jouer une équipe de son centre de formation sous les couleurs du Togo lors d’un tournoi au Caire, en Egypte. Cela, sans obtenir au préalable l’autorisation de la FTF. Toujours selon le communiqué, « des investigations sont en cours, afin de situer les responsabilités de tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire et que des sanctions subséquentes soient prises en leur encontre. » Choqué par cette affaire, le ministre des sports togolais Christophe Tchao avait déjà montré sa détermination à faire toute la lumière sur « l’affaire Bahreïn ». A ce jour, l’ex-entraîneur n’a pas encore réagi à cette nouvelle sanction.