Méconnu au début de la saison, Fahid Ben Khalfallah, joueur tunisien du VAFC, s’est imposé comme un joueur-clé de l’équipe emmenée par Philippe Montanier. Une année pleine et des bonnes performances avec la Tunisie ont amené le milieu droit à susciter l’attention de nombreux clubs français.


Le milieu offensif droit Valenciennois, Fahid Ben Khalfallah, est au cœur de l’actualité des transferts. Arrivé il y a 2 ans à Valenciennes en provenance de Caen, l’international tunisien s’est peu à peu imposé au sein de l’effectif nordiste. Après une saison pleine 36 matches disputés (10 passes décisives, 7 buts) et une performance remarquée contre les Bleus lors du match France-Tunisie, il semble que l’avenir du joueur dans le Nord soit plus qu’hypothétique.

A 27 ans, Fahid souhaite donner un nouvel élan à sa carrière. Si le joueur affirme qu’il ne veut pas « partir pour partir », une offre d’une des ténors de Ligue 1 pourrait rapidement le pousser à faire ses valises. Pour l’instant aucun contact direct n’a été pris avec le club nordiste. Si Saint-Étienne s’est renseigné en janvier, cette piste apparait aujourd’hui moins crédible. D’autant plus que le joueur apprécie son club et s’intéresse à son développement. « Je suis bien à Valenciennes, le projet est ambitieux et je ne veux pas partir pour partir. Ça ne m’intéresse pas », a déclaré le natif de Péronne.

Saint-Etienne, Rennes et Lyon

Dans les colonnes de L’Equipe, au terme du match France-Tunisie, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a ouvertement déclaré son intérêt pour Ben Khalfallah. Interrogé sur le mercato, le président rhodanien a cité plusieurs noms. Le fait qu’il ait mentionné celui de l’ex-Amiénois a beaucoup surpris. »J’aimerai bien qu’il vienne. J’ai l’impression qu’il a toujours eu envie de venir à Lyon », a déclaré JMA. La performance du Tunisien contre les Bleus l’aurait impressionné. Des déclarations qu’apprécie l’ex-Caennais qui n’a jamais caché son intérêt pour les grosses écuries du championnat: « J’aimerai rejoindre un des gros clubs français je ne l’ai jamais caché. Lyon, Marseille, Paris, Bordeaux et deux ou trois autres sont les meilleurs clubs français et je ne pense pas que beaucoup de joueurs de Valenciennes refuseraient de les rejoindre en cas de proposition », avait confié le milieu de terrain tunisien.

Si la piste lyonnaise s’est récemment activée, d’autres clubs de Ligue 1 se penchent également sur le cas du virevoltant milieu valenciennois. La Voix des Sports croit notamment que l’Aigle de Carthage serait dans les petits papiers des Girondins de Bordeaux et du Stade Rennais. Les premiers pour anticiper un départ probable de Yoan Gouffran, alors que les seconds doivent pallier au départ de Jimmy Briand, à deux doigts de s’engager avec l’Olympique Lyonnais pour 16 M€.

Les prétendants sont donc nombreux, mais le VAFC ne compte pas pour autant solder son meilleur joueur de la saison, deuxième meilleur passeur de Ligue 1 à une longueur du Marseillais Lucho Gonzalez. Francis Decourrière, le président du club nordiste, ne laisserait pas son joueur quitter le Nord pour une somme inférieure à 6 M€. Le feuilleton Ben Khalfallah est donc loin d’être terminé.