Issam Jemaâ, l’attaquant de Lens et de la Tunisie, ne comprend pas la décision de Fahid Ben Kalfallah de ne pas avoir répondu favorablement à la convocation de Faouzi Benzarti chez les Aigles de Carthage. Ambiance en sélection…


Décembre 2009. A la surprise générale, Fahid Ben Kalfallah décide de ne pas prendre par à la Coupe d’Afrique des Nations sans donner d’explications. Un mois plus tard, les Aigles de Carthage rentrent d’Angola bredouilles, éliminés au premier tour sans jamais avoir perdu.

L’absence de l’incisif joueur de Valenciennes explique-t-elle le manque d’allant d’une Tunisie incapable de s’imposer ? Peut-être. Toujours est-il que ses coéquipiers ne comprennent pas la décision du milieu droit. S’il pardonne à Ala-Eddine Yahia de ne pas avoir répondu à la sélection nationale, le Lensois Issam Jemaâ se montre plus ferme avec le Valenciennois : « La réaction d’Ala-Eddine Yahia paraît logique. Je le comprends. Il n’avait plus été appelé depuis un moment. En dépit du changement de staff, il s’est tenu à sa ligne de conduite. Il s’est expliqué à ce propos et tout le monde au pays a compris sa position. En revanche, Fahid Ben Kalfallah n’avait pas le droit de nous lâcher à la dernière minute. Il a reçu une convocation, un billet d’avion et puis… il n’est pas venu ! Parce que nous ne nous sommes pas qualifiés pour la Coupe du Monde ? Franchement, je trouve que c’est un manque de respect envers le staff, la sélection et le pays. En équipe nationale, nous jouons avant tout pour le pays, pas pour nous ! », a expliqué l’attaquant sur Lensois.com.

Si les fans de la sélection tunisienne n’ont pas été emballés par les performances de Jemaâ, ils ne peuvent pas l’accuser de mettre sa carrière personnelle avant son pays. Son sentiment sur Ben Khalfallah semble partagé à travers le pays, au point que, du côté de Tunis, on ne veut plus voir le meneur de VAFC sous les couleurs des Aigles. La défaite face au Mozambique (1-0), en éliminatoires pour la Coupe du monde 2010 pourrait bien être la dernière apparition de Ben Khalfallah avec la Tunisie…