A l’instar de l’Algérie, la Tunisie ne compte pas mettre un terme définitif à sa saison, interrompue le 16 mars en raison de la pandémie de coronavirus. Vendredi, la Fédération (FTF) a dévoilé son plan pour la reprise. Celui-ci prévoit, dès que les conditions sanitaires le permettront, d’autoriser le retour à l’entraînement, d’abord de façon individuelle pendant une semaine puis à des séances collectives durant trois semaines. Après ce mois d’entraînement, les premiers matchs seront au programme. Le protocole prévoit des tests réguliers et qu’au moindre cas positif au Covid-19 dans une équipe, ses matchs seront reportés.

Comme ce que l’Angleterre ou l’Italie ont pensé, la FTF propose de limiter les déplacements en regroupant tous les matchs du championnat dans la capitale, Tunis, où de nombreux stades sont disponibles pour accueillir ces rencontres, qui se tiendront évidemment à huis clos : Rades, El-Menzah, Zouiten, Hammam-Lif, Chtioui, Ariana, le Bardo, etc… Joueurs, arbitres et membres de l’encadrement devraient ainsi tous être regroupés sur place. Les premiers matchs pourraient avoir lieu entre le 10 et 15 juin si tout va bien.

Pour rappel, l’Espérance Tunis est en tête du classement avec 10 points d’avance sur le CS Sfaxien après 16 journées.

Le protocole proposé par la Fédération