La Coupe des Confédérations est finie. Les Lions Indomptables se sont inclinés 1 à 0 contre la France. Au-delà de cette défaite, c’est l’hommage émouvant des joueurs français et camerounais rendus au regretté Marc-Vivien Foé qui aura marqué les esprits. Les réactions fusent de toute part, surtout dans sa patrie, le Cameroun, où l’émotion est encore vive.


Le lion ne mangera pas le coq cette fois-ci. Les Lions ont affronté les Bleus ce dimanche au Stade de France en dédiant cette rencontre à leur coéquipier décédé en plein match. La qualité de leur prestation était attendue par les supporters mais aussi par les médias qui se demandaient comment les joueurs allaient aborder la rencontre après la mort du défenseur Marc-Vivien Foé. Beaucoup de questions sans réponses, pour l’instant, sont soulevées et les hypothèses les plus surréalistes quant à la mort du footballeur commencent à naître.

Le cadeau des Lions

Une ambiance de recueillement flottait dans l’air pendant de la finale de la Coupe des Confédérations. Les deux équipes ont d’abord rendu un hommage émouvant à l’international camerounais Marc-Vivien Foé. Leurs pensées allaient plus à sa famille qu’à la compétition qu’ils devaient disputer. Les gens étaient d’avis partagés quant à l’événement. Nombre d’entre eux s’accordaient à dire que les Lions ne s’investiraient pas à fond dans cette rencontre après le décès de leur ami. Mais leur défaite n’a pourtant pas été mal vécue. Les Lions n’ont pas démérité face à la France car à plusieurs reprises, le score aurait pu tourner à leur avantage.

Les Camerounais considèrent que leur équipe a très bien joué et s’est comportée de manière héroïque dans ces circonstances particulières. La presse camerounaise est aussi unanime quant à la prestation des joueurs. Pour Cameroon-tribune,  » Même si les Lions n’ont pas joué comme d’habitude, leur match était honorable car si Foé n’était pas mort, je pense qu’ils auraient remporté la Coupe. Certains estiment que le Coq aurait été mangé. Les gens sont fiers d’être camerounais.  » Quant au quotidien Le Messager, il estime que  » Les Lions ont livré une grande bataille.  »  » Nous n’en espérions pas tant de leur part. Il n’y a pas de raison d’être en colère. C’est peut être mieux qu’on ait perdu car la victoire aurait eu un goût amer « , analyse un journaliste de la rédaction.

Sorcellerie ?

Les circonstances de la mort de Marc-Vivien Foé n’ont pas encore été déterminées que des rumeurs, des plus plausibles aux plus folles, commencent à circuler. Pour les plus cartésiens, le coup de coude dont a été victime le joueur pendant la demi-finale pourrait être la cause de son décès. Un point de vue qui ne tient pas la route pour certains, car si cette collision l’avait entraîné de vie à trépas, la première autopsie l’aurait aisément révélé. Le staff médical est aussi pointé du doigt. Pour Le Messager,  » Il y a une grande négligence des secours. Le premier massage cardiaque est arrivé 12 à 13 minutes après sa chute. Tous les moyens n’ont pas été mis en oeuvre pour le sauver « . D’autres personnes parlent, en revanche, de choses mystiques voir de fétichisme qui seraient la cause de sa fin tragique. Mais dans l’immédiat, il est difficile de se prononcer car les autopsies n’ont encore rien dévoilé.

On retiendra de cette finale le vibrant hommage rendu à la mémoire de Marc-Vivien Foé par le monde du football mais aussi par des centaines de millions d’anonymes qui partagent la passion du football et l’esprit de fraternité qui y prévaut.