La rencontre de football de la dernière journée du championnat malgache entre AS Adéma et le Stade olympique l’Emyrne s’est terminée avec le score océan de 149-0. Les joueurs du Stade olympique ont délibérément marqué les buts contre leur camp.


Un but toutes les 36 secondes. Les joueurs de l’AS Adéma ont trouvé des buteurs très en forme chez l’équipe adverse, le Stade olympique de l’Emyrne. Le derby, qui s’est joué mercredi dernier, a tourné très vite à un concours pour une entrée fracassante dans le livre des records. Les joueurs du Stade olympique ont décidé de jouer contre leur camp et d’inscrire autant de buts que faire se peut. Ils sont arrivés au score océan de 149 à 0.  » Les joueurs lançaient le ballon du rond central vers les buts de leur gardien. Et s’empressaient de revenir au rond central. Cela a duré 90 minutes. C’était comique et scandaleux « , explique un membre de la Fédération malgache de football. Et, note-t-il avec beaucoup d’humour, les meilleurs buteurs malgaches seront tous issus du Stade olympique. Avec, rien que pour le dernier match, 149 buts à partager entre les 11 joueurs. Le gardien de buts sera certainement le goaléador de l’année.

Protestation originale

Au ministère des Sports, l’humour a laissé la place à la colère.  » C’est ridicule et honteux. Le Stade olympique s’estimait victime de l’arbitrage lors du précédent match. Les joueurs n’ont fait, cette fois-ci, que passer en arrière. On essaie de régler cette affaire. Nous demandons une explication à la direction de ce club et nous prendrons des sanctions. L’arbitre aurait dû arrêter la partie à partir du 5ème but « , s’indigne William Andrimialison, secrétaire-général au ministère des Sports.

Le Stade olympique, en recevant l’AS Adéma à domicile, à Tamatar, à 300 kilomètres d’Antananarivo, a décidé de ridiculiser l’arbitrage dont il estime avoir été victime. Au cours de son dernier match, il avait la qualification au bout des crampons jusqu’au temps additionnel. L’équipe menait 2-1 et se voyait en Ligue des champions d’Afrique avant que l’arbitre ne donne un penalty à l’équipe adverse. Et ne mette fin au rêve africain du Stade olympique.

L’AS Adéma se retrouve champion de Madagascar avec une différence de buts historique tandis que le Stade olympique est relégué à la troisième place. Avec une différence de buts négative tout aussi historique.