La jeune étoile montante du Benfica, l’Angolais Pedro Mantorras, est courtisé par les plus grands Européens. Le Milan AC est en contact avec le club de Lisbonne pour s’adjuger les services de l’attaquant angolais.


Pedro Mantorras a un grand avenir devant lui. A 19 ans, l’attaquant portugais fait déjà des merveilles au Benfica, au Portugal. Tous les grands clubs européens font la cour à ce jeune joueur. Benfica n’arrête pas de répéter qu’il est hors de question de libérer Mantorras. Depuis son arrivée d’Alverca, première division, Benfica retrouve le sourire et le chemin des buts. Après Barcelone, c’est au tour du Milan AC de vouloir s’octroyer les services de Pedro Mantorras.  » Il est très jeune, il peut encore évoluer. Son potentiel offensif est énorme : il allie à la fois la technique à l’endurance physique. Il a sa place sur le 100 ou le 200m. Les grands clubs veulent des joueurs comme Mantorras qui peuvent couvrir toute la surface adverse « , explique un technicien portugais.

Pardon, mon avenir est en Europe

Le Milan AC veut prendre des options sur Mantorros pour l’aligner dès la saison prochaine.  » Il est hors de question qu’on le vende même si nous obtenons des offres importantes. Il est sous contrat avec Benfica pour trois ans. Cela nous laisse le temps d’en faire un grand joueur en Europe « , affirme le vice-président du Benfica, Luis Filipe Vieria.

Le meilleur buteur de la CAN junior se satisfait de répondre qu’il aimerait bien finir sa saison au Portugal. Comme s’il doutait des capacités de son club à vouloir réellement le garder alors qu’il croule sous les dettes. Il semble penser que les réticences de Benfica sont en fait un moyen de pression pour faire envoler les offres.

Pedro Mantorros reproche à ses employeurs portugais d’entraver sa participation avec sa sélection nationale.  » J’espère que la Fédération (angolaise, ndlr) comprend mes problèmes et professionnels et familiers. Je fais des excuses à tous les Angolais qui ont confiance en moi et j’ai l’espoir qu’ils comprennent que je ne détourne pas l’équipe nationale « . Le message semble passer car les autorités angolaises lui ont renouvelé leur confiance.