Le coach de la Zambie, Hervé Renard, a assuré à la BBC qu’il était prêt à aller voir plus loin. A 41 ans, l’entraîneur français a envoyé les Chipolopolos en quarts de finale de la CAN, pour la première depuis 14 ans. Renard, dont le contrat expire en juin, est un homme courtisé. « Je sais ce que je veux, je suis très ambitieux et je n’ai pas peur de le dire, a affirmé l’ancien adjoint de Claude Le Roy. Je l’ai dit avant le début du tournoi: je veux devenir un des tout meilleurs coach. Je suis jeune et je n’ai peur de rien. Maintenant, je parle anglais et français. Du coup, les portes ne me sont fermées qu’en Angola ou au Mozambique, les pays lusophones. Il serait difficile d’y travailler car la langue est très importante. Mais, s’ils se qualifient pour la Coupe du monde, j’y signe tout de suite! »