Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain lors du mercato estival, l’attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic empile les buts dans les toutes compétitions et affole la Ligue 1 au moindre de ses gestes. Afrik-Foot a voulu savoir ce que pensent les supporters parisiens d’origine africaine et les joueurs de Ligue 1 sur ce qu’il est devenu courant d’appeler « le phénomène Ibrahimovic ». Enquête.


Recruté pour 20 millions d’euros à l’AC Milan pour un contrat de trois ans, l’attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic perçoit un salaire annuel de 14 millions d’euros. Le Suédois fait partie de ce cercle très fermé de joueurs hors du commun tels que l’Argentin Lionel Messi, le Portugais Cristiano Ronaldo, l’Espagnol Andrés Iniesta ou encore le Colombien Ramadel Falcao. Partout où il est passé, il a brillé. De l’Ajax Amsterdam à Milan, où il a marqué 56 buts en 85 matchs, le joueur de 31 ans a remporté à chaque reprise le titre national. Après les 14 matchs auxquels il a pris part en Ligue 1, le natif de Malmö a déjà inscrit 17 buts. A ce rythme, le nombre de buts du meilleur buteur de la saison 2005-2006 de l’ancien Parisien, Pedro Miguel Pauleta et celui d’Olivier Giroud, saison 2011-2012, avec 21 buts, seront effacés des tablettes, d’ici quelques semaines. Et pour aller plus loin, le Viking pourrait battre celui de Jean-Pierre Papin qui avait atteint la barre des 30 buts en championnat, s’il ne connait pas de pépins physiques.

Un serial buteur qui étend son talent en sélection nationale avec la Suède, sans titre majeur certes, mais avec des bijoux dont il a le secret. Les deux les plus récents resteront à coup sûr dans les mémoires : sa reprise de volée face à la France lors de l’Euro 2012 et bien sur son fameux retourné acrobatique contre l’Angleterre en amical en novembre dernier. Attaquant redoutable doté d’une ceinture noire de taekwondo, des mensurations imposantes (1,95m, 95 kg) et bon communiquant, avec ses caractéristiques, les performances de Zaltan Ibrahimovic sont depuis quelques mois résumées par le verbe « zlatanner » qui montre l’extrême confiance en lui et le talent sportif de la star du PSG. Après avoir demandé à plus de dix personnes leur avis sur le phénomène Zlatan Ibrahimovic au alentours du Parc des Princes, deux tendances se dégagent. Ceux qui sont séduits par le joueur et ceux qui le sont beaucoup moins.

  Les convaincus : « Il a choqué la Ligue 1« 

Kévin (RD Congo) : «  Je pense que c’est un très grand joueur. On peut le constater : 13 buts en 21 matchs, c’est énorme ! En plus une star à Paris comme ça, il n’y en a pas tous les jours. C’est un réel plaisir de voir Ibra à nos côtés. Personnellement, c’est un modèle pour moi, parce que depuis que je suis petit, j’admire cet attaquant, il est énorme. Il me fascine, je pense que tout le monde veut être comme lui, un grand attaquant comme ça. »

Steven (Côte d’Ivoire) : « Franchement, il s’est bien adapté à la Ligue 1. Mais j’ attends plus de lui. Il est fort, mais je ne reconnais pas encore le Ibra de l’AC Milan. On ne va pas dire que c’est un modèle car il y a des attaquants plus fort que lui. »

Sofiane (Alérie) : «  Il est chaud Ibra ! Pour moi c’est le meilleur joueur de la Ligue 1 pour le moment, ça va être lui le meilleur buteur de la saison, c’est le joueur du club. »

Medhi (Algérie) : «  Pour moi, Ibra c’est le meilleur attaquant du monde après Messi et Cristiano Ronaldo et c’est un modèle. »

Yassine (Algérie) : « Ibra est plus qu’un phénomène, il a choqué les gens, il a choqué la Ligue 1 à lui seul. La preuve, tout le monde dit ‘Zlataner’. Tu dis ça à ta prof elle comprend car elle regarde la télé. Bien sûr que c’est un modèle car si tout le monde dégaine des maillots ‘Ibracadabra’ c’est plus stylé alors qu’avec Jallet tu vois le délire… »

 Les septiques : « Il prend trop de place »

Aso (RD Congo): «  Pourquoi parler d’Ibra et pas de Blaise Matuidi ? Ibra n’est pas un phénomène, ce sont les journalistes qui ont en font trop. Des joueurs comme Didier Drogba ou Samuel Eto’o lui sont supérieurs. Il ne mérite pas de gagner autant. »

Ismael (Algérie) : « Pour moi ce n’est pas un phénomène, c’est juste son nom. Aujourd’hui, la vérité est sur le terrain. Personnellement moi je trouve que c’est un joueur moyen. Comme c’est la première fois qu’un joueur de ce standing vient à Paris, dans un championnat peu médiatisé, il arrive avec ce statut de star. Mais je pense qu’il y a des joueurs qui sont meilleurs que lui comme Falcao ou bien Benzema. En plus sa mentalité casse le moral des joueurs. C’est plus un danger qu’un atout. »

« Certains mouillent le maillot, Ibra marche sur le terrain« 

Un groupe de 4 jeunes : « C’est un très bon joueur qui a joué dans des grands clubs. Mais il a pris la grosse tête. Donc il croît, qu’il est meilleur que tout le monde et il empêche d’autres joueurs de jouer comme Menez, Nene, Matuidi. Il faut qu’il joue pour les autres. En gros il prend trop de place. Non, ce n’est pas un modèle. Pour nous les modèles sont les personnes qui mouillent le maillot, Matuidi, Chantôme, Sakho, Lavezzi. Ibra marche sur le terrain. »

Si côté supporters, le phénomène Ibrahimovic divise, pour les joueurs de Ligue 1, l’attaquant suédois fait l’unanimité à cause de ses qualités hors normes. Le défenseur sénégalais de Saint-Etienne Mustapha Bayal Sall, et le Camerounais de Valenciennes, Gaëtan Bong, qui ont défié le géant suédois en savent quelque chose et ont fait part de leur ressenti à Afrik-Foot.

« Il te sort un geste de grande classe« 

Mustapha Bayal Sall : « C’est un très grand joueur. Il ne faut pas lui laisser le moindre espace sinon tu le paies cash. Des fois on dirait qu’il n’est pas dans le match et c’est là qu’il est capable de te sortir un geste de grande classe. Quand on a affronté le PSG, je voulais essayer de le pousser à bout, de le déstabiliser en lui faisant des trucs qu’il n’aime pas. J’étais tout le temps à son contact, je lui ai tiré le maillot, je l’ai collé et essayé lui donner quelques coups. C’est un joueur de tempérament qui ne se laisse jamais faire. C’est un vrai défi physique de jouer contre un joueur comme lui. Tous les contacts sont très durs. »

Gaëtan Bong : « De toute façon Zlatan, vous savez on en parle tous les jours. Je pense qu’au bout d’un moment, il n’y a même plus besoin d’en dire plus. On sait qu’il est fort. Il est capable de coups de génie. Mais si on ne cerne que lui, le danger peut venir d’ailleurs avec Lavezzi, Pastore. Cependant, c’est clair que c’est l’atout numéro 1 dans cette équipe de Paris. »

Auteur de son premier triplé en Ligue 1 face à Valenciennes, mardi soir, lors de la 17e journée de Ligue 1, l’attaquant suédois, sera une nouvelle fois le danger numéro 1 face à Lyon, en clôture du 18e chapitre de ce championnat de France, dimanche à 21 heures. La formation parisienne gagne peu de points ou de rencontres en son absence. Véritable icône de ce nouveau Paris sous l’ère qatari, Ibrahimovic n’a pas finit d’impressionner son public et ses adversaires. « Je ne connais pas bien la Ligue 1, mais elle sait qui je suis« , avait-il lancé lors de sa présentation au Camps des Loges. Un phénomène on vous a dit…