Pronostic Suisse – Allemagne : 3 paris à tenter sur le choc au sommet du groupe A

Après avoir remporté ses deux premiers matchs de poule, l’Allemagne conclut sa phase de groupe ce dimanche contre la Suisse. Voici notre pronostic pour ce match entre la Nati et la National Mannschaft. 

Aperçu des cotes Suisse – Allemagne

Les cotes pour le match opposant la Suisse à l’Allemagne présentées ici proviennent de Betclic et peuvent être mises à jour avant le match : 

Cotes 1N2 :

  • Suisse  : 4,63
  • Match nul : 3,72
  • Allemagne : 1,74

Cotes Total des Buts :

  • Plus de 2.5 : 1,75
  • Moins de 2.5 : 1,96

Cotes Les 2 équipes marquent :

  • Oui : 1,73
  • Non : 2,00

Pronostic Suisse – Allemagne : le top des paris à tenter

Voici nos conseils de paris spéciaux pour ce match du groupe A. 

Pronostic 1 : L’Allemagne gagne et plus de 1,5 but marqué 

Pour cette ultime rencontre de la phase de poule, l’Allemagne devrait encore une fois endosser du rôle de favori. Les hommes de Julian Nagelsmann ont en effet remporté leurs deux premières rencontres sans jamais vraiment trembler. Si la victoire contre la Hongrie (2-0) a certes été moins impressionnante que la démonstration de force face à l’Ecosse lors du match d’ouverture, cette équipe allemande dispose indéniablement d’un nombre d’individualités assez impressionnant, capables de faire la différence à n’importe quel moment de la rencontre. Sur ce point précis, Jamal Musiala est certainement l’exemple le plus frappant. Contre la Hongrie, alors que les Aigles butaient sur la défense adverse, c’est bien de la pépite du Bayern Munich que la délivrance est venue. De son côté, la Suisse est de même très bien parti pour jouer les huitièmes de finale. Si cette équipe ne manque pas de talents, nous voyons tout de même les Aigles prendre le dessus sur les Helvètes. Le pronostic “L’Allemagne gagne contre la Suisse et plus de 1,5 but marqué” est coté à 2,03 chez Betclic.

S'inscrire sur Betclic

Pronostic 2 :  Niclas Fullkrug buteur 

Pour le moment, le joueur du Borussia Dortmund n’a disputé aucune rencontre comme titulaire depuis que l’Euro 2024 a débuté. Ce dernier match de groupe pourrait être une belle opportunité le concernant. Il n’est en effet pas impossible que Julian Nagelsmann ménage Kai Havertz, le titulaire habituel au poste d’avant-centre. On ne peut pas dire d’ailleurs que le joueur d’Arsenal ait particulièrement brillé face à la Hongrie ce mercredi à Stuttgart. Dans ce contexte, Niclas Fullkrug aura sans doute un temps de jeu plus important que lors des matchs précédents. En 18 apparitions avec la Mannschaft depuis le début de sa carrière, le joueur de 31 ans s’est montré décisif à 14 reprises (12 buts et deux passes décisives). Face à l’Ecosse, il était par exemple venu participer au festival offensif des Aigles. Un but de Niclas Fullkrug contre la Suisse multipliera votre mise de départ par 2,82 en passant par Betclic.

S'inscrire sur Betclic

Pronostic 3 :  Jamal Musiala passeur ou buteur 

Le jeune attaquant est clairement l’homme fort de la Mannschaft en ce début d’Euro 2024. Face à la Hongrie, c’est bien lui qui est venu débloquer la situation en ouvrant le score après 22 minutes de jeu alors que l’attaque allemande se cassait les dents sur la défense hongroise. Il est pour le moment le meilleur buteur du tournoi avec deux buts au compteur. Le prono “Jamal Musiala passeur ou buteur” est coté à 1,75 chez Betclic.

S'inscrire sur Betclic

Gundogan Musiala
Crédits Photo : Icon Sport

Suisse – Allemagne : l’analyse du match

La Nati se cherche encore 

S’il ne fait pas vraiment de doute que cette équipe suisse dispose d’un fort potentiel, la Nati peine pour le moment à se montre sous son meilleur visage. Face la modeste sélection de l’Ecosse, les Helvètes ne sont ainsi pas parvenus à faire mieux qu’un match nul (1-1). En fin de rencontre, la Nati a d’ailleurs tremblé lorsque la Tartan Army est enfin parvenue à se montrer dangereuse. Cette équipe sait pourtant se montrer des plus brillantes, mais seulement par séquences, alternant l’excellent et le moins bon. Si la qualification pour les huitièmes de finale est en bonne voie, ce match face à l’Allemagne sera un bon test pour les hommes de Murat Yakin. Côté individualités, les attaquants suisses auraient intérêt à se montrer davantage réalistes dans la surface adverse, à l’image de Dan Ndoye pour qui la réussite n’est pas encore au rendez-vous. 

Euro 2024 06/07/24

D

Angleterre

Angleterre

1 (5)

Suisse

Suisse

1 (3)

Euro 2024 29/06/24

V

Italie

Italie

0

Suisse

Suisse

2

Euro 2024 23/06/24

N

Allemagne

Allemagne

1

Suisse

Suisse

1

Euro 2024 19/06/24

N

Écosse

Écosse

1

Suisse

Suisse

1

Euro 2024 15/06/24

V

Hongrie

Hongrie

1

Suisse

Suisse

3

Suisse Euro 2024
Crédits Photo : Icon Sport

L’Allemagne peut faire encore mieux 

Pour le moment, tout se passe plutôt bien pour le pays hôte. Grâce à ses deux victoires en deux matchs, l’Allemagne jouera les huitièmes de finale de son Euro. Un simple nul suffira lui à conserver cette précieuse première place. À l’issue de la victoire acquise face à la Hongrie mercredi soir (2-0), le sentiment dominant est tout de même que cette équipe est encore loin d’être à son top niveau. Si emballante face à l’Ecosse, la Mannschaft a moins brillé contre la Hongrie. Si les Aigles ont clairement dominé la rencontre, ils ont peiné à se montrer vraiment dangereux sur la cage adverse. Kai Havertz n’a ainsi pas brillé dans son rôle d’avant-centre et c’est encore du redoutable Jamal Musiala que la solution est finalement venue. Ce match face à la Suisse semble une belle occasion de fignoler ces derniers détails avant que les choses très sérieuses ne commencent pour les hommes de Julian Nagelsmann. 

Euro 2024 06/07/24

D

Angleterre

Angleterre

1 (5)

Suisse

Suisse

1 (3)

Euro 2024 29/06/24

V

Italie

Italie

0

Suisse

Suisse

2

Euro 2024 23/06/24

N

Allemagne

Allemagne

1

Suisse

Suisse

1

Euro 2024 19/06/24

N

Écosse

Écosse

1

Suisse

Suisse

1

Euro 2024 15/06/24

V

Hongrie

Hongrie

1

Suisse

Suisse

3

Avatar photo
Hubert de Thé

Jeune journaliste passionné par le football dans toute sa richesse (histoire, culture, politique et supportérisme). En relation tumultueuse avec l'Olympique Lyonnais depuis 2007.