Adebayor déballe son linge sale

Lundi soir, Emmanuel Adebayor a posté sur son compte Facebook un message qui relate en détails les agissements de sa propre famille contre sa propre personne, depuis qu'il est devenu footballeur. Entre accusations de sorcellerie et d'avidité, le portrait dressé des siens est peu élogieux.


Emmanuel Adebayor n'est plus le redoutable attaquant qu'il a bien pu être lors de ses plus belles années. Fine gâchette à Monaco, Arsenal ou City, l'attaquant togolais ne joue plus que les utilités à Tottenham. Cette saison le natif de Lomé n'a disputé que 13 matches de Premier League pour deux buts et une passe décisive. L'ancien Messin a sa petite idée sur les raisons de sa déchéance.

Lundi sur sa page Facebook, le Spurs a lâché ce qui peut s'apparenter à une petite bombe. Dans un message composé de plus de 4000 caractères, l'ancien Gunner a déballé toute son histoire familiale, du moins sa version, dans les grandes lignes. Depuis l'âge de ses 17 ans, où il a payé une maison à sa famille, jusqu'au décès d'un de ses frères, Peter, en passant par une sœur qui loue une demeure d'une valeur d'un million de dollars alors qu'elle lui a été offerte, tout y passe.

Sorcellerie et magie noire

Un grand déballage et de nouvelles accusations qui font écho à celles du mois de novembre, lorsque “SEA” avait lâché sur les ondes de Peace FM que si sa carrière était en chute libre, il le devait en grande partie à la sorcellerie. Sa propre mère ainsi que sa sœur faisaient de la magie noire afin que sa carrière s'arrête, d'après ses dires. Deux femmes appuyées par son autre frère Kola, les trois ayant “envoyé une lettre à [son] club quand [il était] à Madrid pour [le] virer.

Aujourd'hui je suis vivant mais ils ont déjà partagé tous mes biens. Pour toutes ses raisons, ma fondation a eu du mal a se lancer. A chaque fois que je veux aider les plus démunis, ils s'y opposent“, déplore le joueur formé à Metz, alors qu'il a visiblement tenté de recoller les morceaux. En vain.

J'ai organisé une réunion de famille en 2005 pour régler tous les problèmes. Quand j'ai demandé leur opinion, ils ont voulu que je leur offre une maison à chaque membre de la famille et que je leur donne un salaire mensuel“, précise Adebayor. “Si j'écris ceci, l'objectif principal n'est pas d'exposer ma famille. Je veux juste que d'autres familles africaines apprennent de ceci“. Le divorce est visiblement consommé.

Avatar photo
Thomas Bartoli