Convoqué pour le match de samedi sans enjeu face au Cameroun, le latéral gauche Faouzi Ghoulam a fait faux bond à l’Algérie, affirmant être malade sans être en mesure de se déplacer pour venir faire constater son état par les médecins de la sélection. Alors que la Fédération algérienne (FAF) a songé à envoyer un médecin à Naples pour vérifier ces affirmations, le sélectionneur des Fennecs, Lucas Alcaraz, a quant à lui joué la carte de l’apaisement, assurant qu’il n’y a pas de « cas Ghoulam« .

« Ghoulam est tombé malade et son club employeur a publié un communiqué officiel pour confirmer son incapacité à faire le déplacement à Alger. Je pense que tout a été dit« , a éludé le technicien espagnol mercredi en conférence de presse. A l’inverse de Riyad Mahrez, Islam Slimani, ou encore Nabil Bentaleb, l’ancien Stéphanois faisait partie des rares cadres à ne pas être écarté pour cette rencontre.