Algérie : Delort envoie un message

Transféré de Montpellier à Nice l’été dernier, Andy Delort a fait le choix de mettre temporairement la sélection algérienne entre parenthèses afin de se concentrer pendant un temps sur son nouveau club. Ce comportement a profondément choqué les supporters algériens et le sélectionneur Djamel Belmadi, qui l’avait qualifié de «blague de l’année» en excluant son retour à l'avenir.

Interrogé ce mercredi sur les ondes de RMC, l’Aiglon a tenté de recoller les morceaux. «Sur le moment, ça m’a fait énormément de mal tout ce qui a été dit. J’ai toujours respecté et je respecterai toujours la sélection et les Algériens. C’était un moment où je sortais de Montpellier et j’arrivais à Nice avec de la concurrence. Maintenant, on verra ce qui se passera dans le futur. Non, bien sûr, je n'ai pas fait une croix sur la sélection», a assuré le natif de Sète, auteur de 8 buts cette saison en Ligue 1.

Devenu international algérien juste avant la CAN 2019, remportée avec les Fennecs, Delort (30 ans) compte 11 sélections pour 2 buts. Malgré ce premier pas d’apaisement, son retour semble difficilement envisageable, au moins tant que Belmadi sera sélectionneur.

Algérie : Delort envoie un message
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.