Bousculée en Ethiopie (3-3) mardi, l’Algérie a limité la casse en ramenant le match nul d’Addis-Abeba à l’occasion de la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2017 après trois succès de rang. A l’issue de la rencontre, Christian Gourcuff a notamment pointé du doigt l’état de la pelouse, accusée d’avoir désavantagé le jeu technique des Fennecs. « Ce n’est pas normal qu’on puisse jouer des matchs internationaux sur une telle pelouse. Donc après il faut s’adapter, ce qu’on a pas su faire, c’était difficile de développer notre football, on le savait bien. On a été bousculés par cette équipe éthiopienne qui dans ce contexte là où la maîtrise du ballon est toujours incertaine a su peser« , a expliqué le technicien français au micro de Dzair TV. « Le mérite aura été de s’accrocher, de revenir au score. 3 buts, on n’est pas exempts de tout reproche, là c’est une affaire de concentration plus que de terrain« , a-t-il toutefois concédé.