Pour sa première sélection avec l’Algérie, Chemseddine Nessakh aura vécu une soirée étrange vendredi face au Nigeria (1-1). Le sélectionneur des Fennecs, Rabah Madjer a en effet remplacé le latéral gauche de l’ES Sétif après seulement 30 minutes de jeu sans raison particulière apparente. Pour le technicien, il ne s’agissait absolument pas d’une sanction.

« J’ai fait sortir Nessakh pour des considérations tactiques et non pas pour blessure. J’ai opté pour une autre stratégie et je n’ai pas voulu prendre de risques« , a argué le Ballon d’Or Africain 1987 en conférence de presse. « J’ai fait sortir aussi Mahrez qui avait tout donné et qui était épuisé. Il a appliqué mes consignes mais les efforts qu’il a fournis en première période l’ont fatigué. » Des explications pas pleinement convaincantes car Ayoub Abdellaoui, entré à la place de Nessakh, a évolué exactement au même poste…