Pour Faouzi Mansouri, l’ancien défenseur international algérien de Montpellier, le départ de Rabah Saâdane ne constitue pas une surprise. Il affirme que cette démission intervient à un moment très difficile pour une sélection en perdition depuis quelques semaines : « Je crois que c’était une démission forcée. Saâdane n’a pas pu résister à la forte pression du public et à la colère de la rue. Les insultes et les critiques qu’il a essuyées contre le Gabon d’abord et la Tanzanie par la suite, et même bien avant, l’ont poussé à quitter le navire. Maintenant, je crois qu’il faut se demander pourquoi et comment on avait décidé de lui prolonger son contrat, sachant qu’il n’était pas l’homme de la situation », a-t-il affirmé au Buteur.