Blessé, Mourad Meghni ne jouera pas la Coupe du monde. Dommage pour l’international algérien qui voulait pourtant y croire. « Je n’ai pas mal mais il y a quand même une différence de sensations d’appui entre la jambe droite et la gauche. Je comprends que le coach n’ait pas envie de prendre des risques avec moi. Moi, j’étais prêt à prendre le risque, j’aurais pu forcer trois matches pour la Coupe du monde », a assuré à L’Equipe le Fennec. Le milieu de terrain de la Lazio Rome reconnaît toutefois comprendre et accepter la décision du sélectionneur algérien : «C’est mieux qu’il ait pris sa décision sans tenir compte de mes états d’âme. […] Je vais me faire opérer le plus rapidement possible. Je vais rester jusqu’à la fin du stage et accompagner la sélection en Irlande (un match amical est programmé vendredi, NDLR). Après l’opération, j’en ai pour trois ou quatre mois puis je reprendrai sûrement avec la Lazio Rome. »