A la peine dans les éliminatoires de la CAN 2012, l’Algérie cherche la solution. Et cela pourrait passer par un renforcement du staff technique des Verts: Milovan Rajevac, en réussite avec les Black Stars du Ghana, pourrait être la réponse. Le technicien serbe aurait proposé ses services à la FAF.


Milovan Rajevac, écarté de la course au poste des sélectionneurs des Black Stars, pourrait tout de même retrouver le banc d’une sélection africaine. En effet, selon Compétition, le technicien serbe aurait été proposé à Mohammed Raouraoua, le président de la fédération algérienne.

Le tout puissant numéro un de la FAF ne désespère pas en effet d’attirer un entraîneur européen d’un certain standing afin d’encadrer Abdelhak Benchikha qui semble avoir bien du mal à faire passer son message auprès des Fennecs. Arrivé en septembre après la démission de Rabah Saâdane, le Général enchaîne les contre-performances à la tête des Verts. En plus de résultats décevants (défaite face à la Centrafrique, nul au Luxembourg), la Khadra ne semble pas avoir de fond de jeu. Du coup, la FAF a songé à adjoindre un entraîneur expérimenté à Benchikha.

Le ministre des Sports en visite en Serbie

Un temps dans les cartons, le projet semble avoir été ressorti des cartons. Point de Vahid Halilhodzic, de Rolland Courbis ou de Christian Damiano, pas plus que de Philippe Troussier ou d’Hervé Renard, c’est désormais Milovan Rajevac qui semble tenir la corde. Parti en septembre répondre à l’appel des pétro-dollars de l’Al Ahly Djeddah, le Serbe aimerait quitter sa prison dorée en Arabie Saoudite, où il ne semble pas s’être adapté. Le coach de 56 ans a même évoqué l’idée de revenir à la tête des Black Stars, avec lesquels il a obtenu des résultats exceptionnels, guidant une équipe rajeunie jusqu’en finale de la Coupe d’Afrique des Nations et en quarts de finale de la Coupe du monde.

De sacrés états de service avec une équipe rajeunie et privée de ses meilleurs éléments qui penchent en faveur de Rajevac. Car c’est exactement ce dont à besoin l’EN: un rajeunissement des cadres et des remplaçants dignes de ce nom. Selon Compétition, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, aurait soumis l’idée à Mohammed Raouraoua de prendre le Serbe en renfort. Milovan Rajevac disposerait d’une clause dans son contrat actuel lui permettant de quitter son poste en janvier 2011, facilitant ainsi son arrivée dans le staff technique de la Khadra.