Réunie lundi en conseil d’administration exceptionnel après la mort tragique d’Albert Ebossé, tué par un projectile lancé par un de ses propres supporters, samedi, la LFP (Ligue de football professionnelle) a annoncé la suspension de « toutes les rencontres officielles et amicales jusqu’à nouvel ordre« . Dans un communiqué, l’instance rappelle que « la mort de Albert Ebossé est une perte cruelle… Ce joueur a donné de son mieux au football algérien, en inscrivant à jamais son nom sur la tablette des meilleurs buteurs de notre championnat« . La LFP « condamne avec la grande fermeté cet acte ignoble qui a terni l’image du football algérien« . L’instance a également confirmé la suspension du stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou « jusqu’à achèvement de l’enquête entreprise par les autorités compétentes« . Enfin, l’instance annonce que les clubs devront s’équiper en « moyens de surveillance avant le début de la phase retour« . Dimanche, la FAF (Fédération algérienne de football) avait décidé de suspendre l’ensemble des championnats (y compris amateurs) le week-end du 29 et 30 août afin de rendre hommage à Albert Ebossé.

 Sur le même sujet :

Les faits : décès d’Albert Ebossé, victime de ses propres supporters.

Les réactions : Hommages et condamnations unanimes.

Le portrait du Camerounais : le destin tragique d’Albert Ebossé, fauché en pleine ascension.

Le témoignage d’un coéquipier : « c’était leur joueur préféré mais ils l’ont tué… »