A en croire Bild, la police allemande essaye de comprendre les raisons qui ont poussé quatorze footballeuses et encadreurs africains à prendre la clé des champs alors qu’ils étaient tous des invités d’un tournoi amical en marge de la coupe du monde féminine se déroulant actuellement outre Rhin. Quatorze footballeuses camerounaises et togolaises, invitées d’un tournoi amical, le « Discover Fußball », n’ont pas jugé nécessaire de se présenter à l’aéroport avec le reste des délégations retournées aussitôt en Afrique. À l’auberge de la Franz-Künstler-Straße, où ils étaient tous logés, pas de traces non plus des footballeuses africaines. Bild enfonce le clou en affirmant que certaines de ces joueuses seraient infectées par le VIH. Ce qui aurait motivé ces femmes à rester sur le territoire allemand pour bénéficier d’une prise en charge médicale.