Pour son premier match depuis son sacre à la CAN 2019, l’Algérie a assuré l’essentiel en dominant le Bénin 1-0 ce lundi devant les 50 000 spectateurs du stade du 5 juillet d’Alger. Une courte victoire pour ponctuer une soirée de fête et de communion avec le public.

D’entrée de jeu, les hommes de Djamel Belmadi imposaient leur domination en partant à l’abordage. Il ne fallait qu’une minute à Mahrez pour tester Allagbé sur une reprise vicieuse consécutive à un corner. Puis Belaïli obligeait à nouveau le portier à rester vigilant sur un centre-tir. Les locaux combinaient bien mais cela manquait de tranchant dans les 30 dernières mètres pour déstabiliser le valeureux bloc béninois.

Allagbé infranchissable

Bounedjah était ainsi rattrapé in extremis dans la surface, puis trop court sur un centre, tandis qu’Allagabé s’illustrait encore avant la mi-temps en détournant la puissante reprise de Bennacer. En face, malgré deux petites opportunités, les hommes de Michel Dussuyer avaient du mal à se montrer dangereux, mais ils restaient solides en défense. Les Algériens tentaient d’appuyer sur l’accélérateur au retour des vestiaires, mais Mahrez manquait le cadre après avoir mis le feu dans la défense, puis Bounedjah butait encore sur Allagbé après un bon déboulé d’Atal.

Slimani, buteur puis croqueur

Le rythme du match diminuait ensuite considérablement jusqu’aux entrées conjuguées d’Abeid, Slimani et Brahimi à la 67e minute. Dans la foulée, le dernier nommé était en effet fauché dans la surface. Penalty ! Slimani le transformait en deux temps, mais l’arbitre le donnait à retirer en raison de la présence d’Algériens dans la surface. Cette fois, l’attaquant de l’AS Monaco réussissait son contre-pied pour ouvrir le score (1-0, 71e).

La fin de partie était ensuite marquée par l’entrée en jeu de Rafik Halliche, qui faisait ses adieux aux Fennecs après 11 ans en sélection (41 capes, 3 buts), sous les ovations à la 84e minute. Dans les derniers instants, Slimani manquait le 2-0 à deux reprises sur deux services de Feghouli. Place désormais aux célébrations avec la cérémonie organisée en l’honneur des champions d’Afrique au coup de sifflet final.

Le penalty de Slimani

L’ovation pour Halliche

Les compositions de départ :

Algérie : M’Bolhi – Atal, Mandi, Benlamri, Bensebaini – Feghouli, Guedioura, Bennacer – Mahrez, Bounedjah, Belaili.

Bénin : Allagbé – Assogba, Hountondji, Verdon, Kiki – Adéoti – Poté, Mama, D’Almeida, Dossou – Mounié.