Sale temps pour le Royal Sporting Club d’Anderlecht. Dans le viseur de la FIFA, le club belge pourrait prochainement être sanctionné pour une fraude suspectée dans le cadre du transfert de Junior Kabananga. Une transaction pour faire venir l’international congolais en 2010, qui relève plusieurs infractions, répertoriées dans une enquêtes menées pas So Foot. Depuis 4 ans, les Mauves sont en conflit avec le club congolais des Aigles Verts, qui accuse les Bruxellois de ne pas avoir payé l’indemnité de formation de l’attaquant de 25 ans, lors de son transfert du FC MK de Kinshasa à Anderlecht.

Réclamant une indemnité de 100 000 euros, les Aigles Verts n’ont jamais obtenu de réponse. Les Congolais ont fini par porter le contentieux devant les juridictions sportives, qui ont découvert de nombreux montages dans cette affaire, impliquant directement Anderlecht. La formation belge sera bientôt fixée sur son sort et risque une interdiction de recrutement de la part de la FIFA en plus d’une amende. A noter que Kabananga, qui n’a pas convaincu lors de ses apparitions sous les couleurs du RSCA, est désormais sociétaire du Cercles Bruges depuis 2013.