Ça se tend à Al Ettifaq. D’après la presse locale, l’actuel 10e du championnat saoudien a imposé une baisse de moitié de salaire à tous ses joueurs en raison de la crise du coronavirus. Mais certains n’ont pas accepté, à l’instar du gardien algérien Raïs M’Bolhi, de l’ailier tunisien Naïm Sliti et de l’attaquant marocain Walid Azaro, prêté par Al Ahly. Tous ces joueurs ont décidé d’entamer une grève et Sliti, actuellement en France et qui se plaint de salaires impayés, aurait même refusé de rentrer dans le Golfe et réclamé son départ. Tendu…