Après près de 10 ans aux Girondins de Bordeaux, Marouane Chamakh a fait le grand saut en signant à Arsenal. « Pour l’instant, j’ai juste visité les installations, découvert la ville. C’est quelque chose d’extraordinaire. C’est une culture du football qui va me plaire. J’espère pouvoir m’adapter de la meilleure façon possible, en sachant que je vais souffrir au début. Il y a la barrière de la langue – je ne sais pas dire grand-chose pour l’instant -, la barrière de la culture. On roule à gauche, on mange bizarrement mais j’y vais pour le foot et essayer de me faire plaisir avant tout. J’espère que ça va bien marcher. Arsène Wenger m’a pris en mains. Il m’a mis à l’aise tout de suite, a fait en sorte que je ne manque de rien, pour que je pense, que je mange football. J’ai toujours entendu beaucoup de bien sur lui. Les moments que j’ai passés avec lui me permettent de confirmer les louanges formulées à son égard », a expliqué l’international marocain à Sud Ouest.