Recrue la plus chère de l’histoire d’Arsenal (80 millions d’euros), Nicolas Pépé connaît des débuts décevants avec les Gunners. L’entraîneur du club londonien, Unai Emery, admet que l’adaptation de l’ailier ivoirien prend plus longtemps que prévu.

«L’intensité du jeu et les adversaires en Angleterre exigent beaucoup de vous. Il doit s’y adapter et nous devons l’aider pour qu’il puisse continuer à faire des progrès. Son processus d’adaptation à l’équipe est positif, mais un peu plus lent que ce que nous voulions», a reconnu le technicien espagnol au micro de Sky Sports. «Nous avons acheté Pépé en sachant que la première année serait difficile, que ce serait une année d’adaptation. Nous voulons que cela se fasse le plus rapidement possible, mais nous constatons que nous devons faire preuve de patience.»

Malgré tout, l’ancien coach du PSG reste optimiste et refuse de baisser les bras. «Il a juste besoin de temps et d’être exigeant envers lui-même. Nous sommes avec lui, nous travaillons individuellement avec lui, et nous lui montrons des vidéos sur ce qu’il peut améliorer», a-t-il poursuivi. «Nous devons être patients et exigeants et, en plus, nous devons veiller à ce qu’il prenne lui-même ses responsabilités. Il n’est pas encore tout à fait au niveau de pouvoir jouer dans tous les matchs. Je crois, et j’ai toujours cru, qu’il doit jouer pour atteindre ce niveau, mais il y a aussi des matchs où d’autres joueurs méritent de jouer. J’utilise les joueurs qui, je pense, vont nous aider le plus à chaque instant», a conclu Emery qui a décidé de laisser Pépé sur le banc au coup d’envoi du match contre Leicester ce samedi.