La fin d’année, en football, rime avec récompenses. Individuelle ou collective, la CAF va désigner ce lundi 20 au Caire les principaux acteurs d’une année 2010 marquée par une Coupe d’Afrique des Nations en Angola et une Coupe du monde en Afrique du Sud.



 Meilleur joueur

Didier Drogba (Chelsea, Côte d’Ivoire)

En club, l’Ivoirien a brillé: il a terminé meilleur buteur d’une Premier League qu’il a remporté pour la troisième fois. Du grand art, comme d’habitude. L’ex-Marseillais n’a jamais été aussi fort (44 buts toutes compétitions confondues). En sélection, cependant, son rayonnement ne s’est pas traduit au niveau du palmarès. Capitaine des Eléphants favoris de la CAN, Drogba a chuté en quarts de finale face à une Algérie accrocheuse. Blessé juste avant la Coupe du monde, il a néanmoins affiché son courage en jouant diminué. Insuffisant pour sortir d’un groupe relevé (Brésil, Portugal, Corée du Nord).

Samuel Eto’o (Inter Milan, Cameroun)

Après une année en dedans, où il a laissé son coéquipier Diego Milito prendre la lumière, le Camerounais a frappé fort. Eto’o tourne à près d’un but par match avec l’Inter (25 matches, 22 buts): il est l’homme fort du moment, le meilleur artificier des deux continents. Redoutable renard des surfaces, la saison dernière l’ancien Blaugrana avait montré son sens du sacrifice en se retrouvant par moment arrière droit, empochant par là même trois trophées. Ligue des Champions, Serie A et Coupe d’Italie pour le capitaine des Lions Indomptables qui pâtit néanmoins d’une Coupe du monde un peu décevante.

Asamoah Gyan (Sunderland, Ghana)

Après une année intéressante avec Rennes, l’attaquant ghanéen a explosé sur la scène internationale: c’est avec les Black Stars que Gyan s’est fait un nom. A 24 ans, il a joué les chefs de file d’une équipe rajeunie et privée de ses grands noms (Essien, Mensah…). Bilan, une finale de Coupe d’Afrique des Nations et un quart de finale de Coupe du monde. Son penalty raté prive néanmoins l’Afrique d’une première demi-finale de Mondial. Une grosse année pour Gyan qui a filé cet été à Sunderland, où son adaptation se déroule sans anicroche.

 Le pronostic d’Afrik-foot: Samuel Eto’o (Inter Milan, Cameroun)

 Meilleur joueur évoluant sur le continent

Alain Kaliyutuka (TP Mazembe, RDC)

Mohamed Nagui Gedo (Al Ittihad, Egypte)

Ahmed Hassan (Al Ahly, Egypte)

Entre le meilleur buteur de la CAN 2010 et une légende vivante, difficile de choisir. C’est donc le milieu de terrain congolais qui va trancher. Artisan de la campagne victorieuse en Ligue des Champions, le Corbeaux a remis le couvert lors de la Coupe du monde des clubs qui a vu les champions d’Afrique arriver en finale face à l’Inter. Plus déterminant en club, Kaliyutuka, mis à l’essai à Arles-Avignon en début d’année, semble prédestiné à remporter un trophée. Plus que les deux Pharaons d’Egypte.

 Le pronostic d’Afrik-foot: Alain Kaliyutuka (TP Mazembe, RDC)

 Meilleur espoir

Kwadwo Asamoah (Udinese, Ghana)

Ryad Boudebouz (Sochaux, Algérie)

Moussa Maazou (Bordeaux, Niger)

Deux visages familiers de la Ligue 1 française contre un habitué de la Serie A. Symbole de la renaissance du football nigérien, Moussa Maazou souffre depuis son arrivée à Bordeaux. Tout le contraire d’un Ryad Boudebouz en plein boum, tant en club qu’en sélection. Ses performances ont attiré l’oeil des recruteurs qui se disputent les faveurs d’un jeune international algérien, plus régulier que le Black Star, pourtant quart de finaliste de la Coupe du monde.

 Le pronostic d’Afrik-foot: Ryad Boudebouz (Sochaux, Algérie)

 Meilleur club

CS Sfaxien (Tunisie)

FUS Rabat (Maroc)

TP Mazembe (RD Congo)

2010, année du football africain. L’occasion pour le champion d’Afrique de confirmer son statut de tête de pont du continent en décrochant une deuxième couronne consécutive. Et de l’assumer crânement lors du Mondial des clubs. Les Mexicains de Pachuca (1-0) et les Brésiliens de l’Internacional Porto Alegre (2-0) sont passés à la trappe. Place à l’Inter Milan. Les deux clubs nord-africains finalistes de la Coupe de la CAF, le CS Sfaxien et le FUS Rabat, ne font pas le poids face aux Corbeaux.

 Le pronostic d’Afrik-foot: TP Mazembe (RDC)

 Meilleure sélection nationale

Algérie

Egypte

Ghana

Le phénix algérien ou l’ogre égyptien? Ni l’un ni l’autre. La meilleure équipe de l’année a atteint la finale de la Coupe d’Afrique et les quarts de la Coupe du monde. Equipe la plus constante sur les deux compétitions, les Black Stars, bien que diminués par les blessures, ont fait honneur à leur statut. Plus, en tout cas, que les Fennecs d’Algérie, qui ont retrouvé le Mondial, vingt-quatre ans après leur dernière apparition et plus que les Pharaons d’Egypte, triple champions d’Afrique mais incapable de valider leur billet pour l’Afrique du Sud.

 Le pronostic d’Afrik-foot: Ghana

 Meilleur entraineur

Lamine N’Diaye (TP Mazembe)

Milovan Rajevac (ancien sélectionneur du Ghana)

Hassan Shehata (Egypte)

Deux champions d’Afrique contre un entraîneur qui n’est plus en poste. Le favori? Milovan Rajevac, parti de la sélection ghanéenne après une année réussie. Son bilan n’est plus à démontrer (quart de finale en Afrique du Sud, finale en Angola). D’ailleurs, depuis, la GFA ne lui a pas trouvé de successeur à la tête des Black Stars. N’Diaye souffre de son arrivée tardive à la tête des Corbeaux, Shehata de son incapacité à qualifier la meilleure équipe d’Afrique pour une Coupe du monde. Avantage au Serbe.

 Le pronostic d’Afrik-foot: Milovan Rajevac (ancien sélectionneur du Ghana)

 Meilleure joueuse de l’année

Stella Mbachu (River Angels, Nigeria)

Perpetua Nkwocha (Sunnana SK, Nigeria)

Ebere Orji (River Angels, Nigeria U20)

 Le pronostic d’Afrik-foot: Perpetua Nkwocha (Sunnana SK, Nigeria)

 Meilleure sélection nationale féminine

Guinée Equatoriale

Nigeria

Nigeria (U20)

 Le pronostic d’Afrik-foot: Nigeria