Un an après son départ en Chine, l’international congolais Cédric Bakambu a été annoncé dans le viseur de clubs espagnols cet hiver. L’attaquant de 27 ans n’est pas insensible à ces rumeurs.


Devenu il y a un an le joueur africain le plus cher de l’histoire suite à son transfert au Beijing Guoan pour 74 millions d’euros (taxes incluses), Cédric Bakambu suscite l’intérêt de plusieurs clubs européens cet hiver, à l’image du Bétis Séville. Interrogé sur la possibilité d’un retour en Europe à l’issue d’une première saison réussie en Asie (23 buts en 28 matchs et un sacre en Coupe de Chine), l’attaquant de 27 ans s’est dit flatté par ces rumeurs.

« Un attaquant qui marque, c’est toujours demandé. J’ai vu que mon nom a pas mal circulé pendant ce mercato, notamment en Espagne, parce que je suis un petit peu la presse espagnole, donc c’est flatteur et ça prouve que je fais du bon boulot. J’ai vu mon nom du côté du Betis, à Villarreal aussi, à Valence, ça parlait beaucoup. Ça me flatte« , a souligné l’international congolais dans les colonnes de L’Est Républicain. Le Léopard a ensuite laissé la porte grande ouverte à ses prétendants tout en sous-entendant que ce ne sera pas forcément dans l’immédiat.

Une nette préférence pour la Liga

« Est-il possible de me revoir en Europe ? Tout à fait ! Pourquoi ce ne serait pas possible ? Franchement, on m’aurait dit que j’allais jouer en Chine à l’époque où j’étais à Sochaux, je ne l’aurais pas cru et pourtant j’y suis. Dans le football, tout est possible, » a poursuivi le buteur avant de tempérer. « Déjà, je suis sous contrat avec Beijing (jusqu’en 2021, NDLR), j’ai pour objectif de faire une meilleure saison que l’année passée. Avec la sélection nationale aussi j’ai pas mal de challenges, notamment la qualification pour la CAN. Voilà mes objectifs à court terme. Moi je vois à court terme. Après, il se passera ce qu’il se passera. »

Bakambu a tout de même précisé que s’il revient sur le Vieux Continent, c’est toujours la Liga, qu’il a quittée il y a un an, qui aura sa préférence. « J’ai toujours rêvé de jouer en Angleterre, et en allant en Espagne, je me suis rendu compte que c’était un football qui me convenait à la perfection. Si je devais retourner un jour en Europe, ce serait en Espagne. Chose que je n’aurais pas dite cinq-six ans auparavant« , a conclu l’ancien Sochalien, actuellement en stage de pré-saison avec son club au Portugal.