Jean-Marc Nobilo n’est plus sélectionneur du Bénin. Arrivé en poste cet été, le technicien français a quitté son poste cette semaine. « C’est un départ, pas une démission. Pour démissionner, il faut avoir un contrat de travail. La Fédération et le ministère ne m’en ont pas fait signer alors que j’ai commencé mon travail avec l’équipe A, le 3 août dernier, a-t-il indiqué sur les ondes de RFI. Après la victoire 3-0 au Rwanda, j’avais expliqué à mes dirigeants, à M. le Ministre, M. le Président de la Fédération et M. le Président de la Ligue professionnelle, qu’on ne pouvait pas continuer comme ça, que j’allais rentrer en France. Et on m’avait donné des garanties par téléphone. Pour vous donner un exemple, ça fait trois mois que je réclame un bureau pour travailler. C’est une demande basique pourtant… Quand je suis revenu au Bénin, la semaine dernière, pour préparer l’UEMOA, on m’a fait une proposition de contrat qui n’avait rien à voir avec ce qui était prévu en juin/juillet. A partir du moment où les gens vous montrent aussi peu de respect et de considération, ça ne sert à rien d’insister. » Les Écureuils, deuxièmes du groupe H derrière la Côte d’Ivoire, sont encore en course dans les éliminatoires de la CAN 2012. L’ancien coach du Havre est lui attendu en Côte d’Ivoire où il devrait remplacer au poste de DTN Yeo Martial, en mauvais termes avec la FIF depuis plusieurs mois.