Algérie : le superbe accueil de Bennacer au Maroc

Ismaël Bennacer est international algérien, mais il possède aussi des origines marocaines par son père. Actuellement blessé, le joueur du Milan AC, âgé de 25 ans, est cette semaine en visite à Taza (Maroc), ville d'origine de son paternel.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que le Fennec a reçu un accueil chaleureux de la part de la population locale ! Sa présence dans la ville du Nord-Est du Maroc a été un moment de partage unique et de célébration. Les habitants, qui n'ont pas tous les jours l'occasion de voir un footballeur de cette trempe, étaient emplis d'admiration et de fierté. C'était un moment de fête et de bonheur partagé, créant des souvenirs inoubliables pour tous les habitants de cette ville de la région de Fès-Meknès, comme en attestent les photos partagées par le Milanais sur son compte Twitter. Une nouvelle preuve que malgré les tensions diplomatiques entre l'Algérie et le Maroc, les deux voisins continuent d'entretenir des liens profonds de fraternité.

Bennacer poursuit sa rééducation

Si Ismaël Bennacer a pu s'octroyer cette visite dans le pays des Lions de l'Atlas, c'est parce qu'il est toujours en convalescence. Le Milanais, absent des terrains depuis quatre long mois en raison d'une blessure au genou, continue de se soigner à la clinique de la médecine sportive Aspetar à Doha (Qatar), avec en ligne de mire un seul objectif : la CAN 2023. Le tournoi – qui débute le 13 janvier en Côte d'Ivoire – approche à grands pas et le natif d'Arles espère évidemment y être. En 2019, il était déjà de l'équipe victorieuse.

Beppe Ursino, le directeur sportif du Milan AC, a récemment déclaré à son sujet : “Bennacer est un élément important pour Pioli. À son retour, il y aura toujours un maillot de titulaire pour lui. Il faut donc réfléchir à l’évolution de Milan avec le milieu de terrain algérien et le plan tactique correspondant.” Des propos rassurants qui témoignent de la confiance du club italien envers le Fennec.

Algérie : le superbe accueil de Bennacer au Maroc
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.