Battu par le FC Sion jeudi soir en Ligue Europa (0-1), Bordeaux a également perdu Wahbi Khazri durant la partie. Entré en cours de jeu, l’international tunisien a regagné les vestiaires plus tôt que prévu après avoir récolté un second carton jaune en l’espace de neuf minutes pour une semelle sur Carlitos. Exclusion qui a ensuite déclenché un début de bagarre, le milieu de terrain revenant sur l’aire de jeu pour invectiver son adversaire, accusé d’avoir amplifié la faute. Calmé et reconduit vers le vestiaire girondin, Khazri aurait, selon plusieurs témoins, été pris à partie par le président du club suisse, Christian Constantin, rapporte Le Parisien. Le dirigeant aurait notamment proféré des propos à caractère raciste à l’encontre du Tunisien.