Candidat malheureux à sa propre succession au poste de membre du comité exécutif de la CAF, John Muinjo accuse le président Issa Hayatou d’avoir manipulé le scrutin. Selon le président de la fédération namibienne de football, le président de la CAF a soudoyé les votants afin de faire élire ceux qui lui plaisent : « Il n’y a pas de transparence à la CAF. Le président Hayatou a payé des membres pour qu’ils votent ces favoris », a-t-il déclaré dans les colonnes de Namibian Sports.