Accusé de corruption, Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football, a démenti dans un communiqué. « La Confédération Africaine de Football tient à démentir formellement les accusations de corruption portées à l’encontre de son Président par la chaîne de télévision nationale britannique BBC. […] Le contexte dans lequel l’information a été diffusée ne représente pas la réalité des faits. La communication porte sur un montant de 100 000 francs français, équivalent a 25 000 francs suisses, qui aurait été versé en 1995 par ISL au Président Hayatou. Il s’agit d’une donation par ISL à son partenaire, la CAF, à l’occasion des préparatifs des manifestations de son 40e anniversaire. La CAF et son Président tiennent à préciser qu’il s’agit d’une donation portée à la connaissance du Comité exécutif de la CAF de l’époque qui avait donné son accord. Elle remonte à plus de 15 ans et est sans aucun rapport avec la désignation des pays candidats à l’organisation des Coupes du Monde FIFA de 2018 et 2022. »