Jeudi, Issa Hayatou, président de la CAF depuis 1988, n’a pas été reconduit par l’assemblée générale de l’instance, qui a élu Ahmad Ahmad. Malgré tout, le Camerounais aimerait rester proche des affaires du football africain. « Sachez Monsieur le nouveau président que je suis à votre disposition, si jamais vous avez besoin de mon expérience. On ne peut pas avoir bâti l’organisation de la CAF pendant 29 ans et nous tourner le dos, c’est impossible !« , aurait lâché le dirigeant dans des propos rapportés par RFI. Et le Malgache se montre plutôt ouvert à cette éventuelle collaboration. « J’ai une culture arabo-islamique dans laquelle le respect des aînés prévaut. Donc, il m’a offert cette opportunité et je vais la saisir« , a-t-il assuré. Affaire à suivre.