L’attribution des CAN 2021 (Côte d’Ivoire) et 2023 (Guinée) refait parler. En septembre 2014, alors qu’elle devait attribuer l’organisation des éditions 2019 (Cameroun) et 2021, la CAF avait en effet également attribué celle de 2023, ce qui n’était pas prévu au départ. Depuis lors, certains pays jugent ces décisions brutales et s’estiment lésés.

En visite au Burkina Faso, le nouveau président de la CAF, Ahmad Ahmad, a dit comprendre leur mécontentement, n’excluant pas d’ouvrir un débat sur le sujet. « Nous n’attribuerons pas de gré à gré les compétitions de la CAN« , a rappelé le Malgache face à la presse. La proximité entre le dirigeant et le président de la Zone Cosafa (Conseil des associations de football en Afrique australe), Phillip Chiyangwa, qui souhaite que l’attribution de ces éditions soit revue, pourrait peser dans la balance.