Accusé de multiples entorses au code d’éthique de la FIFA, dont des détournements de fonds, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, a été sanctionné lundi d’une interdiction de 5 ans de toute activité relative au football et d’une amende de 200 000 francs suisses (185 000 euros). Le Malgache a répliqué ce mercredi sur Twitter en publiant un communiqué dans lequel il annonce qu’il va contester sa sanction auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS)

«Au-delà de mon cas, c’est l’autodétermination du football en Afrique qui est attaqué», a protesté le boss du football africain qui dénonce une procédure tronquée et accuse la FIFA de chercher à l’empêcher de se présenter à l’assemblée générale élective du 12 mars prochain pour briguer sa propre succession.

Le communiqué d’Ahmad Ahmad

Image