L’Avenir FC, club de D3 camerounaise, va avoir du mal à finir sa saison: en effet, dix-sept des vingt-cinq joueurs du club de Douala ont été suspendus. Pour deux ans. Ils sont condamnés pour des faits de tricherie sur leur identité puisqu’ils participaient aux matches du championnat D3 avec des licences qui portaient certes leur photo mais des noms, date de naissance et autres caractéristiques appartenaient à d’autres personnes. Le pot au rose a été découvert lors du match de la 12e journée qui a opposé Avenir FC à First Sport Académie de Douala. « J’ai remarqué qu’un nombre important de joueurs adverses que je connais parfaitement, présentaient des documents de match avec des noms différents. J’ai directement compris qu’il y avait quelques choses qui n’allait pas et j’ai donc décidé de me plaindre« , explique le président de First Sport.