Ancien gardien des Lions Indomptables, Joseph-Antoine Bell ne croit plus vraiment aux chances du Cameroun de se qualifier pour la CAN 2012, après ce nul face au Sénégal (0-0). « La qualification n’est pas simplement compromise. Il y a deux groupes dans lesquels le deuxième a déjà dix points. Si le Cameroun (5 points en 4 matchs, NDLR) espère gagner ses deux derniers matchs, les autres peuvent en faire autant. Ils ne leur manquent qu’un match nul en deux matches pour être déjà au dessus du Cameroun. Sur les trois premiers matches, le Cameroun n’avait qu’une seule victoire, il lui en fallait donc trois sur la phase retour pour se qualifier. Quelle probabilité à une équipe qui n’a qu’une victoire sur trois d’enchainer avec trois victoires d’affilée ? Et on l’a vu, le Cameroun n’a pas gagné son quatrième match. Maintenant on dit qu’il faudrait qu’ils gagnent les deux derniers. Un jour on dira qu’ils peuvent se qualifier sans gagner aucun match, a-t-il assuré à RFI. Je pense qu’il faut leur dire la vérité : ils ne vont pas se qualifier, et il faut qu’ils en tirent les conséquences. Les conséquences, ça veut dire accepter la reconstruction. Mais pour accepter la reconstruction, il faut d’abord admettre que ça a explosé. On a refusé de l’admettre après la Coupe du monde, où le Cameroun a été le premier pays éliminé. On n’a pas vraiment tiré les leçons de cela et aujourd’hui on a une catastrophe plus grande.«