Cameroun : suspendu par la Fecafoot, un président balance sur un joueur de l’OM !

Actuellement aux prises avec le ministère des Sports au sujet de la composition du staff des Lions Indomptables, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) s’est fait un nouvel ennemi.

En trêve avec son ministère de tutelle une fois joués les matches des Lions Indomptables contre le Cap-Vert (victoire 4-1 samedi dernier) et face à l’Angola (1-1 mardi), la Fecafoot s’est mise à dos le club de Kadji Sport Academy (KSA). En effet mercredi, l’instance a suspendu le président Gilbert Kadji de toute activité liée au football pendant cinq ans, apprend-on de Camfoot. Cette sanction intervient après que la commission d’homologation et de discipline de l’instance a constaté plusieurs forfaits de la formation actuellement reléguée en cinquième division camerounaise.

Le site camerounais croit savoir qu’il s’agit de représailles après que le dirigeant a critiqué la Fecafoot le 15 mai pour refus d’émission de licences, de CNT et de passeports pour les joueurs issus de la KSA. Sur les 54 licences demandées, seulement 11 auraient été délivrées par l’entité dirigée par Samuel Eto’o, révèle Camfoot. Ce qui a occasionné plusieurs forfaits, faute de licences suffisantes donc, et par ricochet une relégation en Elite Two.

La Fecafoot accusée d’acharnement

De passage en conférence de presse jeudi, Kadji a exprimé son incompréhension face à cette suspension, qui serait la conséquence d'un acharnement d'Eto'o vis-à-vis de celui qui était jadis son mentor. “Nous ne comprenons pas que depuis plus de cinq mois que nous avons initié nos demandes de licences, nous n’avons reçu que 11 licences toutes nos catégories confondues sur la cinquantaine demandée. Actuellement, il est impossible à notre équipe du championnat de D2 régional de jouer. Nous avons déjà deux matches de ce championnat qui n’ont pas pu se jouer pour nombre de joueurs insuffisant sur le terrain. Nous ne comprenons pas cet acharnement contre KSA (…) Comment voulons-nous construire un grand football si la fédération nuit à ceux qui forment les acteurs du football ?”, a-t-il pesté, preuve à l’appui.

En effet, l’homme d’affaires a cité l’exemple de Mimb Baheng, membre des U19 de l’OM, et freiné supposément en raison du refus d’émission de la Fecafoot. “Nous avons un jeune joueur, il est à l’Olympique de Marseille depuis plus d’un an avec une licence provisoire délivrée par la Fédération Française de Football. Donc la Fédération Française le connaît mais la Fecafoot n’a jamais délivré son CIT (Certificat International de Transfert, ndlr.).” Voilà qui va exacerber l’impopularité de la Fecafoot au pays.

Cameroun : suspendu par la Fecafoot, un président balance sur un joueur de l’OM !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.