A 22 ans, Jean-Armel Kana Biyik a pris une décision. L’international espoir français jouera pour les Lions Indomptables du Cameroun. Comme son père, André Kana Biyik, et son oncle, François Omam Biyik. « C’est une décision réfléchie, un choix du cœur, et non par défaut. Ce sont mes origines. J’ai envie de marcher sur les traces de mon père et de mon oncle, confie le Rennais sur le site de la FIFA. Mon père a toujours été mon modèle, mon idole. Avec François, son frère, ce sont les deux seuls footballeurs dont j’ai été réellement fan. Forcément je regardais tous leurs matches, je les suivais, j’étais à l’affût de leurs moindres gestes, j’essayais de les copier. Ils m’ont tout appris. Je me rappelle forcément de la Coupe du Monde 1994… J’avais cinq ans, j’habitais à Sevran dans la région parisienne. J’ai évidemment en mémoire le douloureux match Cameroun-Russie, ce sont des matches qu’on ne peut pas oublier. J’ai toujours soutenu mon père.«