Alexandre Belinga ne devrait pas poursuivre à la tête de la sélection camerounaise. Nommé en remplacement de Volker Finke fin octobre, le sélectionneur a réalisé un intérim plutôt convaincant avec la qualification pour la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018 acquise haut la main face au Niger (3-0 ; 0-0). Ce dimanche, la Fédération camerounaise (Fecafoot) a pourtant sous-entendu qu’elle ne voulait pas poursuivre avec le technicien puisqu’elle lancé un appel à candidatures pour le poste de sélectionneur s’achevant le mardi 15 décembre à 18H. « Une commission sera chargée de l’analyse des dossiers afin de sélectionner les cinq (05) meilleures candidatures en vue de la désignation d’un titulaire au poste et éventuellement d’un adjoint » pour la période 2016-2018, précise le document de l’instance.

 Les candidats doivent satisfaire aux conditions suivantes :

– Etre de nationalité camerounaise ou étrangère ;

– Etre de bonne moralité ;

– Etre physiquement apte et en bonne santé ;

– Avoir une forte personnalité ;

– Avoir une crédibilité et jouir d’une reconnaissance nationale et internationale ;

– Avoir une expérience professionnelle dans les clubs d’élites, dans les clubs professionnels ou dans les sélections nationales ;

– Avoir une bonne connaissance du football africain ;

– Etre entraîneur de football de haut niveau titulaire des diplômes fédéraux ou étrangers obtenus à la suite des formations continues (Licence A, Licence A CAF, Licence A UEFA, Licence Professionnelle ou tous autres diplômes reconnus équivalents) ;

– Avoir un bon palmarès (trophées ou titres nationaux et internationaux remportés comme joueur ou entraîneur de club ou entraîneur national) ;

– Etre disposé à résider en permanence au Cameroun ;

– Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique (logiciels : Word, PowerPoint, Excel…).

– Avoir une parfaite connaissance de la langue française et/ou anglaise ;

– Avoir un bon carnet d’adresses dans le milieu professionnel.