La FIFA a décidé de sévir. Après la crise institutionnelle que traverse la Fédération camerounaise depuis le mois de mai, l’instance dirigeante du football mondial a annoncé la suspension provisoire de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) pour « ingérence gouvernementale« . Une décision qui arrive à la suite de la menace adressée par la FIFA à la Fécafoot depuis l’annulation la semaine dernière de la réélection du président sortant Iya Mohammed. Le prédisent Iya, en détention provisoire depuis la mi-juin pour malversations financières présumées. La FIFA précise dans son communiqué que le Cameroun, engagé dans les éliminatoires pour la Coupe du monde 2014, ne pourra être représenté dans aucune compétition et ce « pendant toute la durée de la suspension. » Actuellement leader de leur groupe, depuis la défaite sur tapis vert du Togo, les Lions Indomptables pourraient voir leurs espoirs d’aller au Brésil s’envoler si la sanction reste active jusqu’au 6 septembre, date du dernier match face à la Libye.