Cameroun-Samuel Eto’o : viendra, viendra pas ?

Samuel Eto'o, dont la retraite en sélection avait été annoncée en septembre, séjourne actuellement dans la capitale camerounaise où, selon certaines indiscrétions, il sera reçu au palais de l’unité par le président de la République qui tentera de le faire revenir sur sa décision. Une énième tentative très suivie du coté de la France où les Lions Indomptables sont en stage.


De notre correspondant à Yaoundé

Samuel Eto’o n’a pas encore définitivement mis un terme à sa carrière international avec les Lions Indomptables du Cameroun. Tel est le constat qui se dégage à l’observation du bras de fer qui s'est mis en place entre l'attaquant camerounais et les responsables de l’équipe nationale. En l’absence d’une déclaration officielle mettant un terme aux spéculations autour de son retrait de l’équipe du Cameroun, il a encore été convoqué pour disputer les barrages du Mondial 2014 face à la Tunisie.

Transformant de ce fait, la rumeur en vérité, l’international camerounais ne s'est jusqu’ici pas encore signalé à l’encadrement technique de l’équipe. Mais du coté du staff, aucune information ne circule sur son remplacement dans la liste. Une posture qui permet à Volker Finke de garder espoir de voir revenir son meilleur joueur pour la confrontation du 13 octobre prochain, à Radès.

La pression va-t-elle payer ?

Le syndicat professionnel des footballeurs du Cameroun (SynafocC) est la première organisation à monter au créneau pour solliciter un retour en sélection de l’attaquant de chelsea. David Mahebi, président de l'instance, faisait savoir à Samuel Eto’o “qu’un capitaine n’abandonne pas son navire avant ces passagers“, prenant pour exemple Roger Milla qui avait su apporter son soutien à ces coéquipiers en 1990. A son tour l’ancienne gloire Roger Milla, dans une ressente sortie privilégiait la piste de la négociation.

S’il faut aller chercher Eto’o, je le ferais. J’irais le voir, mais ça ne veut pas dire que je vais le ramener. S’il est avéré qu’il ne veut plus jouer, il va d’abord falloir qu’il accepte de revenir. Je n’étais pas dans le vestiaire lorsqu’il a annoncé son retrait. C’est le lendemain que je l’ai appris. Il a été convoqué par l’entraîneur. Maintenant, il faut attendre qu’il décline la convocation pour qu’on soit fixé. Pour moi, il fait toujours partie de l’effectif des Lions Indomptables et nous comptons sur lui pour cette qualification pour le Mondial brésilien de 2014. Je souhaite personnellement qu’il soit avec ses camarades et qu’ils qualifient l’équipe du Cameroun“, faisait-il savoir.

De source bien introduite, Samuel Eto’o sera reçu par le chef de l’Etat, Paul Biya, qui tentera une fois de plus de le de faire revenir en sélection. En attendant l'épilogue de ce nouveau feuilleton, les joueurs sélectionnés par Volker Finke ont démarré lundi 7 octobre leur préparation dans la capitale française. Ils partiront de là vendredi 11 octobre pour la Tunisie, lieu de la rencontre pour le barrage aller au Mondial 2014.

Avatar photo
Christophe Lele