Le Conon de Yaoundé se retrouve une fois de plus sans entraîneur. Arrivé en cours de saison pour pallier à la démission de Bertin Ebwellé, Sébastien Roques n’est déjà plus l’homme fort du club. En conflit ouvert avec la direction de l’équipe la plus titrée du Cameroun, et notamment son directeur génénral, le technicien français, qui avait été déjà suspendu quatre matchs durant le mois d’août pour « insubordination », a décidé de retourner en France en mettant un terme à un contrat qu’il estimait ne pas être en bonne et due forme.