Même si les Lions de la Teranga ont tenu jusqu’au bout le match nul, 0-0, les réactions ont été nombreuses au Sénégal pour protester contre un arbitrage jugé plus que partisan. L’arbitre angolais Martins De Carvalho Helder, qui avait déjà été suspendu à la suite d’un match raté il y a un an faisait son grand retour. Il a averti plus de la moitié de l’équipe sénégalaise et a accordé un penalty litigieux, manqué par Samuel Eto’o dans les dernières minutes du match. Le Premier ministre sénégalais Souleymane Ndéné Ndiaye a même demandé la démission du camerounais Issa Hayatou de la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), considérant qu’il était responsable de cet arbitrage « maison ».

Lire aussi : Le Sénégal vers la qualification, le Cameroun vers la crise