Convoqué en compagnie de Samuel Eto’o et Benoît Assou-Ekotto pour s’expliquer sur leur comportement lors du stage et du match Cameroun-Sénégal du 4 juin, Alexandre Song est venu à Yaoundé accompagné de son avocat, qui a expliqué à Cam Foot: « Ne pas dire bonjour à quelqu’un n’est pas une infraction« . Le conseil de discipline de la FECAFOOT estime que Alexandre Song est tombé sous le coup de l’article 13 du règlement intérieur des sélections nationales du Cameroun, qui stipule que « tout propos injurieux ou attitude de mépris, toute expression outrageante, toute allégation ou imputation d’un fait portant atteinte à l’honneur ou à la considération de l’Etat du Cameroun, d’un membre du gouvernement ou de ses représentants, de la Fédération camerounaise de football ou de ses membres, de la sélection nationale ou d’un de ses encadreurs ou joueurs, ainsi que de toute autre personne remplissant un mandat au sein de la Fédération camerounaise de football relevés à la charge d’un joueur ou d’un encadreur d’une sélection nationale, entraîne, à l’encontre du contrevenant, l’application des sanctions prévues par le présent règlement, sans préjudices des poursuites pénales prévues par la législation et la réglementation en vigueur.«