Ce jeudi à 17 heures, le Nuevo Estadio de Malabo va être le théâtre d’une confrontation à 6 points entre l’Angola et le Soudan. Entre lusophones et arabophones, la balance semble clairement pencher en faveur des premiers. Le quart de finaliste de la précédente édition peut être parmi les premières équipes qualifiées de la compétition s’il remporte la victoire. Il pourrait dès lors aborder son dernier match contre la Côte d’Ivoire sans pression. Le Soudan, quant à lui, joue sa tête et peut se retrouver éliminée dès la 2e journée de ce groupe B.


Vainqueur dans un mouchoir de poche (2-1) d’une équipe du Burkina Faso trop laxiste dans son premier match du groupe B, l’Angola se retrouve dans une position idéale pour se qualifier dès ce soir face au Soudan. Si un match nul ne serait pas un mauvais résultat en soi, la victoire semble à la portée des hommes de Lito Vidigal.

Pour aller chercher la victoire, le coach des Antilopes noires, devrait reconduire son 4-4-2 emmené par un duo Manucho-Flavio à la pointe de l’attaque. Un schéma offensif, dans la plus pure tradition du football lusitanien, qui devrait mettre à mal la fragile défense soudanaise.
L’ancien joueur de Manchester United, l’un des rares Angolais dont la réputation ait franchi la Méditerranée, devra rééditer sa bonne prestation face au Etalons burkinabais, où son sens du but et sa technique avaient soulagé ses partenaires. Celui qui a apporté la victoire à son équipe (68e) partage la figure de leader avec son compère de l’attaque et meilleur buteur de la sélection, Flavio. Dans une équipe technique, l’expérience du joueur de Lierse peut faire toute la différence, lui qui a été du dernier quart de finale contre le Ghana avec Carlos Fernandes, Gilberto, Zuela et Manucho.

Le duo Manucho-Flavio en guest

Au milieu, l’engagement tout germanique d’un Mateus et la rigueur d’un Quiami, avec lequel mieux vaut faire de faire ami-ami, devraient compléter le profil technique général de l’équipe angolaise. Jeu de passe et fluidité dans les actions offensives seront les clefs pour faire sauter le verrou soudanais.

L’équipe des Crocodiles du Nil se présente en victime expiatoire. Un costume peut être trompeur pour une équipe qui n’a pas démérité face à la Côte d’Ivoire (1-0) mais en déficit physique et technique face aux Eléphants. L’équipe de Mohamed « Mazda » Abdallah devra clairement mettre un coup d’accélérateur si elle veut se retrouver en pôle position. Les Soudanais devront se dépêtrer d’un système de jeu frileux et prendre des risques, alors qu’ils affronteront des Burkinabès dos au mur pour un dernier match couperet (30 janvier, 19h). Sans véritable meneur et déjà sur la sellette, l’équipe de Mazda devra lâcher le frein à main si elle veut déjouer les pronostics qui l’envoient aux côtés du Niger, du Sénégal ou du Botswana dans les oubliettes de cette CAN 2012.

Alors les Antilopes prendront-elles de vitesse les Soudanais ou ces derniers pleureront -ils des larmes de Crocodiles sur une défaite surprise des Angolais ? Réponse ce jeudi à 17 heures au Nuevo Estadio de Malabo.

 GROUPE B (à Bata) : Côte d’Ivoire, Soudan, Burkina Faso, Angola

Rencontre Date et heure Résultat
Côte d’Ivoire – Soudan 22 janvier 2012, 17h 1-0
Burkina Faso – Angola 22 janvier 2012, 20h 1-2
Soudan – Angola 26 janvier 2012, 17h
Côte d’Ivoire – Burkina Faso 26 janvier 2012, 20h00
Soudan – Burkina Faso 30 janvier 2012, 19h00
Côte d’Ivoire – Angola 30 janvier 2012, 19h00
Rang Equipe Points J. G. N. P. p. c. Diff.
1. Angola 3 1 1 0 0 2 1 +1
. Côte d’Ivoire 3 1 1 0 0 1 0 +1
. Burkina Faso 0 1 0 0 1 1 2 -1
. Soudan 0 1 0 0 0 0 1 -1

Suivez le mach en direct avec Africa n°1 :