Battue par le Nigeria (2-1) dimanche soir à Rustenburg lors des quarts de finale de la CAN 2013, la Côte d’Ivoire quitte la compétition sur un nouvel échec dans sa quête de titre continental. A l’issue de la rencontre, Sabri Lamouchi, le sélectionneur des Eléphants s’est présenté en conférence de presse pour évoquer cette première défaite à la tête de l’équipe, mais surtout son avenir. Extraits.


De notre envoyé spécial au Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg

La Côte d’Ivoire passe une nouvelle fois à côté de la CAN, sans doute la dernière occasion pour une génération de remporter un titre. Comment est-ce perçu par le groupe ?

On était venu avec pour objectif de gagner la CAN. C’était la dernière occasion pour certains, pour moi c’était la première. A-t-on tout fait pour atteindre cet objectif ? Je le pense. Pendant un mois j’ai vu des joueurs faire des efforts… Je pensais que l’on était sur la bonne voie.

Un mot sur votre composition de départ et le retour de Drogba ?

J’ai aligné l’équipe que je jugeais être la plus à même de poser des problèmes au Nigeria. On a eu des moments forts, et c’est dans ces moments qu’on a pris des buts. Je suis convaincu que c’était la bonne équipe qu’il fallait mettre à ce moment-là.

Vous assumez l’élimination ?

Complètement. Je suis fier du travail fourni par les joueurs. On a pris le but dans notre temps fort. A la mi-temps c’était encore faisable. On revient au score rapidement en 2e période et derrière on a des possibilités. Mais il a manqué beaucoup de choses dont de la justesse. J’assume cette défaite.

Que va t-il se passer maintenant ? Vous allez démissionner ?

On est en droit de se poser la question. Après, c’est ma première défaite en dix matchs avec l’équipe. J’ai le sentiment d’avoir fait au mieux. Pour ma démission, n’y pensez même pas. Il n’est pas question que je me résigne après six mois, même si le résultat n’est pas au rendez-vous.